0466040162
Acheter sa voiture : les clés d’un examen instructif

Certains détails en disent long sur l’état de santé d’un véhicule. L’observation des recommandations qui suivent vous permettra de déceler les petites et grosses faiblesses de votre future auto.

La carrosserie
Ne vous braquez pas sur les petites rayures souvent inévitables en ville mais refusez catégoriquement une voiture cabossée. Méfiez-vous si certains éléments sont d’une teinte légèrement différente. Cela peut vouloir dire que la voiture a été accidentée et la pièce remplacée. Dans ce cas, demandez à voir les factures pour mesurer l’étendue du sinistre. Inspectez de près le coffre, le dessous du véhicule, les jantes, les boucliers, les phares, les clignotants et les feux, les plaques d’immatriculation et le pare-brise.
Vérifiez l’état des charnières de portes, l’ouverture et la fermeture doivent se faire sans difficultés.
 
L’habitacle
Examinez l’état des sièges, des tapis de sol (soulevez-les et vérifiez qu’il n’y ait pas de  trace de corrosion), des joints de portes, des vitres, des pédales.
Testez les équipements électriques, le chauffage, la lunette arrière dégivrante, la climatisation, la ventilation, le klaxon, les ceintures de sécurité.
Le moteur
L’état du compartiment moteur est riche d’enseignement. Repérez les fuites ; une fuite suspecte au niveau du couvre culasse par exemple annonce un gros problème de moteur.
Si le moteur est froid, profitez-en pour vérifier le niveau d’huile. Si l’huile est au niveau minimum c’est que l’entretien a été négligé.
Si des gouttes d’eau sont présentes sur la jauge, attention ! Le joint de culasse est sur le point de rendre l’âme. Si le moteur est chaud, écoutez les claquements suspects. Le ralenti doit être régulier. Le pot d’échappement ne doit pas dégager de fumée.

Les pneus
Vérifiez l’usure des pneus. Inspectez la bande de roulement mais également les flancs qui ne doivent pas présenter de traces de craquelures.
Si les jantes présentent des rayures ou des traces de choc c’est que le propriétaire n’était pas le roi du créneau. Des chocs répétés contre les bordures de trottoir peuvent mettre à mal les réglages du train avant (parallélisme). Redoublez d’attention au moment de l’essai.
N’oubliez pas d’examiner aussi l’état de la roue de secours dont le pneu sera, de préférence, le même que ceux montés sur les quatre roues.
 


Contactez-nous

Imprimer